2018 Juin 2018

2018 // Juin // En vadrouille

7 – 19 juin   Sète / Porquerolles / Sète

7- 18h40 passage des ponts à Sète et amarrage au port de plaisance pour un départ matinal.

8 – 9  Sète / Porquerolles  départ 0400 arrivée le 9 à 0800  28 heures  moteur 6 heures 129 milles  F2 – 4
Première navigation “longue durée”  . A la sortie du port de Sète première secoués par la houle avec peu de vent.
Pour hisser les voiles de nuit dans ses conditions c’est très scabreux. Me suis enfin décidé à mettre mes Crocs avant de me casser un orteil. Sur le parcours on apprécie les levers et coucher de soleil et de même pour la lune qui apparaît énorme sur l’horizon.
Nous faisons les relevés des positions, vitesses, distances, baro etc toutes les heures sur notre livre de bord et traçons notre route sur la carte papier  afin de vérifier notre position.
Pour les repas difficile de cuisiner, donc Stella à préparé des repas en avance que l’on peux déguster dans un bol  calé dans un coin. Sinon beaucoup de café du thé et toute de même un apéro.

Arrivée aux Porquerolles  à 0800 nous nous sommes ancrées dans la baie d’argent bien fatigués parmi de nombreux bateaux.
Malheureusement les bateaux navettes reliant la côte et l’île soulèvent  de grosses vagues que nous prenons par le travers. Impossible de se mettre à table ou de se reposer: Nous avons donc fui dans le port ou nous nous sommes mis sur une bouée.
Petite visite du village et nous reviendrons pour un plus long séjour, l’endroit étant charmant, car du fort vent contraire est annoncé d’ici trois jours et nous devons revenir sur Sète d”ici le 23 juin.
Nuitée 24.23€

navigation Porquerolles

10- Porquerolles / Les Embiers  départ 0700  arrivée 1100   4 heures 25 milles moteur 4 heures  F2 – 3
Premiers pépins à bord…….
Lors du fonctionnement du désalinateur, odeur de plastique brûlé et arrêt soudain de la pompe:
La causse sont les cosses à sertir utilisés et qui font un mauvais contact. Le support de fusible à fondu et les câbles était très chauds.  Un bon test de travailler à quatre pattes à l’avant du bateau dans la houle pour une remise en état provisoire. Juste l’estomac un peu retourné et content de ressortir la tête à l’extérieur pour une bouffée d’air.

Une heure après la mise en route du moteur  un bruit bizarre style clack clack clack. On arrête le moteur et on regarde dans la cale du moteur. Aie….  La courroie cranté de l’alternateur Mastervolt à passé sur la lèvre de la poulie. La lèvre sertie c’est arraché et la courroie c’est partiellement déchirée.
J’ai coupé la partie de la courroie qui était en vrac. Tous les 15 minutes un bout de courroie lâchait à nouveau et rebelote arrêt moteur découpe etc.

Arrivée magnifique sur l’île des Embiers ou nous avons jeté l’ancre dans la crique à droite de l’entré du port.
Après l’apéro je me suis décidé d’attaquer le problème de l’alternateur. Objectif, enlever la poulie cranté sur l’alternateur et la retourner pour utiliser la lèvre de retenue arrière. Après deux heures d’essais à l’arche-poulie qui est maintenant tordu et foutu, celle-ci est sorti que de 5 millimètres et cela malgré la chauffe au foehn industriel, WD40, marteau etc.
Mais cela semble suffisant pour que la courroie que j’ai retourné se recentre au milieu de la poulie. Un réparation plus professionnelle sera faite à notre retour à Sète. Au cas où nous avons deux courroies en réserve à bord.

Durant la nuit vers 0100 le vent c’est levé à force 6. Après contrôle de notre position sur le GPS, avec la profondeur, et avec le laser pour mesurer la distance aux rochers, nous n’avons pas bougé. Notre ancre Ultramarine est vraiment super.
Par contre à 0700 le 11 en regardant par la fenêtre depuis  mon lit je vois un mat tout prés à l’avant du bateau.
Sauté rapide dans une culotte et sorti pour voir ce qui se passe. Un voiler anglais de 50 pieds ancré le soir à 100 mètre de nous à dérapé durant la nuit et sa poupe balayais à deux mètre devant la proue de l’étoile-filante.
En urgence lâché de 10 mètres de chaîne afin de nous éloigner de l’anglais.
Heureusement un couple est sorti de son rouf un peu surpris et il sont partis mouiller un peu plus loin.

Nuitée à l’ancre gratuite

 

11- Les Embiers / Le Frioul  départ 1030 arrivée 1630  6 heures 27 milles moteur 4 heures  F2 – 6
Départ à voile par F3 beau temps puis plus rien donc moteur  puis c’est monté à 4 – 5 – 6 avec de la pluie.
On à été rapidement surtoilé et étant au portant “vent dans le cul”  le génois à été enlevé, le bateau filant déjà à 7-8 noeud et dans les embardés des vagues il était difficile de stabiliser le bateau. Etant proche du Frioul, environ 5 milles j’ai décidé de ne par prendre de ris “réduire la taille de la grand voile”. La prochains fois ce sera fait.

Entrée dans le port du Frioul mais amarrage difficile car il faut attacher la proue sur une bouée et mettre la poupe contre le quai. La bouée étant loin du quai , environ 25 mètres et celle-ci étant base sur l’eau nous avons du nous y reprendre à deux fois. Vue la météo des prochaine jours nous allons rester ici quelques jours et visiter l’ìle

Nous sommes resté jusqu’au 15 car le mistral à soufflé avec force 6 à 9 . Ceci nous à permis de visiter Marseille en empruntant la navette et la visite de Pomègues partie des deux îles du Frioul.

Nuitée 47.24€

Le Frioul

Le Frioul

15 – Le Frioul / Port Camargue  départ 0530  arrivée 1730  12 heures 65 milles moteur 6 heures   F3 – 5
Bel navigation mais nous aurions du partir plus top pour profiter du vent jusqu’au bout. On as donc finit la navigation au moteur.
Vu les conditions de vent fort nous avons décidés de  rester jusqu’au 19
Le 16 on est resté à glander au port.
le 17 passage au  Grau du Roi ou nous avons pu assister à la procession des pécheurs et fait le plein du fameux vin Picpoul de Pinet.   Au retour mon vélo Strida avait souffert de l’état des routes et la rotule d’articulation du cadre était cassé.  Pièce à commander chez Stida France passé 56€  et chez Strida Canada en dessous de 10 € : le choix à été vite fait.
le 18 visite de port Camargue avec notre annexe. C’est énorme, env 5000 bateaux et pas des p’tits 40 pieds.
Le circuit à durée environ 1h30 et les batteries de notre moteur électrique Torqeedo c’est vidé de 20% seulement.

Nuitée 32€   avons pris un abonnement de 10 nuitées à 208€  ce qui nous fera la prochaine fois 20.8€

Nav Frioul_port_Camargue

 

 

19 – Port Camargue / Sète départ 1000 arrivée 1800  8 heures 28 milles moteur 2 heures  F1 – 4
Au départ jolie brise par 3/4 arrière puis plus rien puis tout de face. Nous avons donc tiré des bords au près vu que nous devions de toute façon attendre l’ouverture des ponts à 1840.
Retour dans notre place à 1900

Fin du tour
Distance totale 274 milles en 58 heures  dont 22 heures de moteur  soit environ 60 litres à 1.42€  = 85€
Nuitées 342€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *